Navigation

17 Le diagnostic de la démence: politiques cantonales et enjeux éthiques

 

Le diagnostic de la démence soulève des questions politiques et normatives. Sa mise en œuvre s’effectue à l’articulation de la santé et du social et génère des dilemmes éthiques. Cette étude vise à identifier les différentes pratiques cantonales en matière de diagnostic et les enjeux éthiques associés.

Portrait / description du projet (projet de recherche en cours)

La première étape consiste à conduire une analyse comparative des mesures instaurées dans chacun des 26 cantons, en portant une attention particulière au diagnostic précoce. L’analyse repose sur des données cantonales, une enquête auprès des professionnel-l-s de la santé ainsi que sur des entretiens téléphoniques avec des actrices ou acteurs-clé de la politique démence. Dans la deuxième étape, une analyse approfondie des conceptions et de la mise en œuvre du diagnostic des démences sera menée dans trois à quatre cantons représentatifs de la diversité des pratiques cantonales. La troisième étape prévoit la tenue de groupes de discussion sur les dilemmes éthiques du diagnostic précoce. Ces groupes réuniront chacun des professionnel-e-s, des patient-e-s et des proches.

Contexte

En Suisse, les cas de démence augmenteront sensiblement ces prochaines années. La Stratégie nationale en matière de démence 2014–2017 a été élaborée pour préparer le système de santé à ce défi. Elle met l’accent sur le diagnostic précoce ainsi que sur le soutien aux personnes diagnostiquées et à leurs proches. Responsables de la mise en œuvre de cette stratégie, les cantons ont adopté des approches différentes, un constat qui s’applique particulièrement à l’organisation et à la conception du diagnostic précoce.

Objectif

Cette étude vise à dresser un panorama exhaustif et systématique de la mise en œuvre du diagnostic des démences par les cantons suisses, avec un accent sur le diagnostic précoce. Elle cherche également à mettre en évidence la manière dont les différentes approches adoptées, à l’articulation de la santé et du social, intègrent et gèrent les enjeux éthiques liés aux pratiques diagnostiques. Des recommandations en matière de bonnes pratiques seront formulées.

Importance / Application

L’étude émet des recommandations à l’intention des décideurs cantonaux pour la mise en œuvre du diagnostic précoce de la démence au niveau cantonal. En outre, elle améliore la compréhension des liens entre les mesures politiques et les aspects éthiques qui leur sont associés.

Titre original

Dementia Diagnostic between Cure and Care Policies Practices and ethical issues in the Swiss cantons

Responsables du projet

Requérante:

  • Prof. Barbara Lucas, Haute école de travail social, Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale

Autre requérante:

  • Prof. Samia Hurst, Institut Ethique Histoire Humanités (iEH2), Faculté de Médecine, Université de Genève

Partenaires de projet:

  • Prof. Lea Sgier, Department of Political Science Central, European University
  • Dr. Olivier Giraud, LISE CNAM CNRS, Paris

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Dr. Barbara Lucas Haute école de travail social HES-SO Genève 28, rue Prévost-Martin
Case postale 80
1211 Genève 4 +41 22 388 94 80 barbara.lucas@hesge.ch

A ce sujet