Navigation

29 Mieux détecter et traiter les troubles psychiques dans la médecine généraliste

 

Une part relativement élevée de la population souffre de dépression et de troubles anxieux. Toutefois, ces maladies ne sont diagnostiquées et traitées correctement et à temps que pour un petit nombre des personnes concernées. Une situation à laquelle le projet de recherche entend remédier.

Portrait / description du projet (projet de recherche en cours)

40 médecins de famille de l’agglomération zurichoise sont affectés de manière aléatoire à un groupe d’intervention ou de contrôle. Le groupe d’intervention est formé à la détection des patients présentant des troubles psychiques et bénéficie en outre de l’accompagnement et des conseils de spécialistes (psychothérapeutes et psychiatres) qui s’impliquent directement dans le traitement au cas de besoin. Le groupe de contrôle ne bénéficie d’aucun soutien spécialisé. A différents moments, l’état de santé psychique des patients impliqués et les coûts directs et indirects sont déterminés. La comparaison entre le groupe d’intervention et le groupe de contrôle permet d’analyser l’efficacité et le rapport coût-efficacité de l’intervention. Par ailleurs, le processus de mise en œuvre est évalué.

Contexte

Les études montrent qu’en Suisse, seule une personne présentant un trouble psychique sur trois reçoit un traitement adéquat, ce qui engendre des atteintes à la santé, des évolutions chroniques et des coûts élevés pour le système social et de santé. Les origines de cet encadrement insuffisant sont des lacunes dans la détection précoce et le choix thérapeutique ainsi que des listes d’attente chez les spécialistes. Par conséquent, des initiatives nationales et internationales veulent renforcer le rôle des généralistes à cet égard.

Objectif

L’étude vise à promouvoir la détection, le diagnostic et le traitement des maladies psychiques, en particulier des dépressions et des troubles anxieux, dans la médecine généraliste. L’efficacité, le rapport coût-efficacité, la faisabilité et l’acceptation d’une intervention globale font l’objet d’une évaluation.

Importance / Application

L’étude contribue à optimiser la détection, le diagnostic et le traitement de troubles psychiques (notamment dépressions et troubles anxieux) dans la médecine généraliste. Dans l’intérêt des patients, l’intervention analysée a lieu le plus tôt possible dans le processus thérapeutique, à savoir lorsqu’il s’agit de déterminer la pathologie et de préconiser un traitement. Il est possible d’étendre l’intervention à d’autres cabinets médicaux et aussi à d’autres groupes de pathologies.

Titre original

Improving care for patients with depressive and anxiety disorders in primary and secondary care

Responsables du projet

Requérant:

  • Prof. Dr. phil. Birgit Watzke, Psychologisches Institut, Universität Zürich

Autres requérants:

  • Dr. Markus Wolf, Psychopathologie und Klinische Intervention, Psychologisches Institut, Universität Zürich
  • Prof. Thomas Rosemann, Institut für Hausarztmedizin, Universität Zürich
  • Prof. Matthias Schwenkglenks, Institut für Epidemiologie, Biostatistik und Prävention, Universität Zürich

Partenaires du projet:

  • Dr. Stephanie Bauer, Forschungsstelle für Psychotherapie, Institut für Psychosoziale Prävention, Universitätsklinikum Heidelberg

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Dr. phil. Birgit Watzke Lehrstuhl für Klinische Psychologie mit Schwerpunkt Psychotherapieforschung Psychologisches Institut Universität Zürich Binzmühlestrasse 14/16 8050 Zürich +41 44 635 73 21 b.watzke@psychologie.uzh.ch

A ce sujet