Navigation

02 Promouvoir la médecine participative dans le dépistage du cancer du côlon

 

En Suisse, seule une personne sur cinq concernée fait un test de dépistage du cancer du côlon. La majorité n’es pas informée qu’elle devrait faire un test et qu’elle a le choix entre plusieurs tests. La formation de médecins de famille en médecine participative doit à permettre à chaque personne de faire un choix informé proche de ses valeurs et préférences.

Portrait / description du projet (projet de recherche en cours)

La mesure des pratiques des médecins sera conduite au sein d’un réseau de médecins couvrant l’entier du territoire Suisse. Entre 100 et 150 cabinets de médecins de famille mesureront leur pratique pour 40 de leurs patients par année. En parallèle, 96 cabinets de médecins de famille localisés dans deux cantons seront répartis aléatoirement dans un groupe intervention ou un groupe témoin. Le groupe intervention participera à un programme de formation. Tous les cabinets enregistreront leur pratique de dépistage avant et après ce programme. Les résultats des deux groupes seront comparés afin d’évaluer l’efficacité de la formation. Un groupe d’usagers-citoyens sera constitué pour conseiller l’équipe de recherche sur la conduite et la dissémination des résultats du projet.

Contexte

Le dépistage du cancer du côlon permet de réduire de moitié la mortalité due à ce cancer. Si la colonoscopie, un des deux tests de dépistage remboursés par l’assurance de base en Suisse, peut mieux détecter des cancers, le test de recherche de sang dans les selles a moins d’inconvénients. Peu de personnes se voient offrir le choix de faire un test de dépistage et encore moins le choix du type de test. Cette situation a conduit le canton de Vaud à organiser un programme de dépistage du cancer du côlon visant à permettre à chaque personne domiciliée dans le canton à prendre une décision informée sur le dépistage et la méthode de dépistage avec leur médecin de famille.

Objectif

L’étude vise tout d’abord à mesurer l’activité de dépistage en médecine de famille. En particulier à mesurer le nombre de personnes qui se voient offrir le choix de faire un test, le nombre qui refusent et le type de test choisi. La méthode de mesure sera ensuite utilisée dans un programme de formation pour médecins de famille visant à améliorer leur pratique en la confrontant à leurs collègues. Le but est d’augmenter la proportion de patients qui se voient offrir le choix du dépistage et réduire des différences de pratiques entre cabinets de médecine de famille.

Importance / Application

L’étude vise à promouvoir une médecine participative centrée sur les personnes usagères-citoyennes du système de soins. Elle favorise un changement de paradigme, de la conformité absolue aux recommandations vers l’encouragement d’un choix informé. De nouvelles méthodes pour la formation des médecins de famille à la médecins participative prenant en compte les préférences et valeurs des personnes visées par le dépistage seront développées et testées. Celles-ci pourront être étendues et adaptées à d’autres domaines.

Titre original

Shared decision making in colorectal cancer screening in primary care: a cluster randomized controlled trial

Responsables du projet

Requérant:

  • Prof. Dr. med. Reto Auer MD, MAS, Berner Institut für Hausarztmedizin, Universität Bern

Autres requérantes et requérants:

  • Jean-Luc Bulliard, Institut Universitaire de Médecine Sociale et Préventive (IUMSP), Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) et Université de Lausanne
  • Prof. Nikola Biller-Andorno, Institut für Biomedizinische Ethik und Medizingeschichte, Universität Zürich
  • Prof. Jacques Cornuz, Policlinique Médicale Universitaire, Université de Lausanne

Partenaires du projet:

  • Dr. Adrian Rohrbasser, Nuffield Department of Primary Care, Health Sciences, University of Oxford
  • Prof. France Légaré, Département de médecine familiale, Faculté de Médecine, Université Laval, Québec

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Dr. med. Reto Auer Leiter Forschung
Universität Bern
Berner Institut für Hausarztmedizin (BIHAM)
Gesellschaftsstrasse 49 3012 Bern +41 31 631 58 79 reto.auer@biham.unibe.ch

A ce sujet